Préserver sa santé reproductive

La méthode de l'ovulation Billings™ n'est pas destinée seulement aux femmes qui essayent de concevoir ou à celles qui veulent éviter une grossesse. C'est une connaissance que toutes les femmes doivent avoir. Pourquoi? Parce qu'elle peut les aider à préserver leur santé reproductive.

Le tableau de la méthode de l’ovulation Billings™ – un diagnostic

Les modifications de la glaire cervicale sont le reflet exact de ce que qui se passe au niveau des hormones de la reproduction. Le tableau que vous remplissez sera donc le reflet exact de ces événements hormonaux. Plus de 50 ans de recherche et des dosages hormonaux le confirment.

Vous pouvez vous demander quelles sont les irrégularités qui doivent être considérées comme anormales dans un profil de glaire et dans les cycles menstruels. Il y a différents types d'activité ovarienne qui sont des réponses tout à fait normales à différentes étapes et événements de la vie. Votre tableau de la méthode de l'ovulation Billings™ permettra de faire le lien entre ce qui se passe au niveau du profil de glaire et du cycle menstruel et ce qui se passe dans la vie quotidienne et dans son corps. Ainsi, jetons un coup d'œil aux « irrégularités » normales avant de voir ce qui pourrait être anormal.

La muqueuse qui tapisse l'utérus, appelé endomètre, s’épaissit tout au long de chaque cycle menstruel en réponse à l'hormone œstrogène. Les niveaux de progestérone commencent à monter un peu avant l'ovulation, modifiant l'endomètre pour le rendre apte à l'implantation d'un ovule fécondé. Si la conception n'a pas lieu, les niveaux de progestérone et d'œstrogène chutent, provoquant le détachement de la muqueuse et le saignement.

Un dysfonctionnement ovulatoire est l'absence d'ovulation ou une activité anormale au niveau de l'ovulation. Il s’agit d’une cause majeure d'infertilité. Il est souvent associé à des cycles menstruels irréguliers et est habituellement lié à des troubles hormonaux. Par exemple : Des anomalies des hormones surrénales et ovariennes sont la cause la plus fréquente de dysfonctionnement ovarien, et l'exemple le plus commun en est le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). On estime que 5 à 10 pour cent de femmes en Australie ont un SOPK, mais beaucoup l’ignorent.

Les processus inflammatoires sont la deuxième cause la plus fréquente d'infertilité. Ils sont habituellement dus à des suites d’infections des organes génitaux (souvent causées par des MST). Si vous avez appris à tenir un tableau de votre profil de glaire cervicale, vous pourrez rapidement identifier une anomalie et pourrez rapidement chercher un traitement, ce qui pourra éviter des désordres de la fertilité. Par exemple, vous pouvez observer une sécrétion continue tout en ayant un profil ovulatoire de glaire.

Une petite quantité de sang dans la glaire cervicale peut être sans conséquence, due à des fluctuations des hormones, et aussi à l'implantation d'un embryon si vous avez conçu. Mais parfois cela peut indiquer des polypes au niveau du col de l’utérus ou de l’utérus lui-même , ou des fibromes . Il y a aussi un certain nombre de cancers du système reproducteur qui peuvent affecter les profils de glaire cervicale et le cycle menstruel. Il est important de signaler à votre médecin toute découverte de spotting ou de sang dans la glaire qui correspond à un changement par rapport à votre profil habituel, ou des changements dans le flux sanguin par rapport à votre cycle menstruel normal.

Le tableau de la méthode de l'ovulation Billings™ d'une femme de 28 ans a montré plusieurs mois de cycles anormaux, avec une glaire abondante épaisse et collante sans profil changeant évident suggestif d'une ovulation. Dans l’un des cycles, elle a observé des symptômes fertiles suivis immédiatement par un saignement, puis à nouveau des symptômes fertiles. Sa monitrice de la méthode de l'ovulation Billings™ lui a conseillé d’aller consulter son médecin.